Situation

La commune se situe au nord ouest du département de Maine-et-Loire en région des Pays de la Loire. Elle est l’une des 31 communes formant la communauté urbaine d’Angers Loire Métropole.

La commune nouvelle de Longuenée-en-Anjou est née le 1er janvier 2016 du regroupement de La Meignanne, La Membrolle-sur-Longuenée, Le Plessis-Macé et Pruillé.

Aux portes de la ville, à seulement 13 minutes d’Angers, dans un écrin de verdure, bordée par la forêt et traversée par la Mayenne, Longuenée-en-Anjou vous dévoilera ses attraits touristiques patrimoniaux et naturels, qui méritent le détour.

La commune fait également partie du territoire des Basses vallées angevines, site reconnu comme l’une des plus belles et plus riches régions naturelles humides d’Europe.

Quelques chiffres

Date de création : 1er janvier 2016
Population : 6 540 habitants
Superficie : 53,50 km²
Voiries : 68 km
Nombre d’associations : 90
Nombre d’entreprises : 8 grandes entreprises et 120 artisans commerçants Nombre d’exploitations agricoles : 49 (exploitant plus de 4000 hectares)
Nombre de groupes scolaires : 5 (soit 745 enfants scolarisés en 2018)

Identité de la commune

Un territoire dynamique et connecté

Avec ses quatre communes déléguées, Longuenée-en-Anjou compose un territoire rurbain qui bouge au rythme de la nature, de son économie fleurissante, des 90 associations qui l’animent, de ses rendez-vous culturels incontournables.

Empreinte de traditions rurales, elle est aussi un acteur économique engagé qui accompagne les entreprises sur son territoire et qui se veut, concernant le développement de la filière du numérique, zone d’expérimentation en milieu rural à destination des entreprises dans le cadre de la dynamique #Longuenée Tech.

 

Une scène d’expression théâtrale

La commune se caractérise par une identité théâtrale forte qui habite et irrigue l’ensemble de son territoire. Vous pourrez profiter tout au long de l’année à Longuenée-en-Anjou, d’une offre théâtrale variée et de qualité, portée par de nombreux acteurs.

 

 

Longuenée-en-Anjou : une commune nouvelle, un territoire ancien

La commune nouvelle de Longuenée est née le 1er janvier 2016 du regroupement de La Meignanne, La Membrolle-sur-Longuenée, Le Plessis-Macé et Pruillé. Depuis de nombreuses années ces quatre communes n’en formant plus qu’une aujourd’hui affichent un destin commun.

De par leur proximité géographique, les habitants de Pruillé se sont très majoritairement tournés vers les services proposés par La Membrolle-sur-Longuenée (école, accueil de loisirs sans hébergement, commerces,…).

Avant même que ces évolutions n’apparaissent, les municipalités avaient intégré les enjeux de la mutualisation. Ainsi, trois d’entre elles (La Meignanne, La Membrolle-sur-Longuenée et le Plessis-Macé) décidaient dès 1964, de la création de services techniques partagés dans le cadre du Syndicat Intercommunal à Vocation Multiple de Longuenée (SIVM) qui devait durer 51 ans.

Cette collaboration s’est vue renforcée en 2008 par la construction de l’Espace Longuenée, équipement structurant offrant de nouvelles opportunités sur le plan culturel et sportif aux habitants et aux nouveaux arrivants.

Forts de l’expérience acquise, de nouvelles collaborations portées par les élus et les associations se sont tissée sur un périmètre élargi à la commune voisine de Saint-Clément-de-la-Place, concrétisant un peu plus la nécessité de se rapprocher pour répondre aux besoins d’une population en quête de services plus étoffés. D’autres initiatives (ADMR, CLIC, Réseau de Bibliothèques,….) ont ouvert les collectivités à des pratiques partagées sur des aires géographiques différentes.

Plusieurs associations se sont créées ou organisées à l’échelle intercommunale. La proximité géographique, culturelle et sociale ainsi que l’expérience acquise au fil des années ont renforcé la conviction des élus de la nécessité de franchir ensemble un nouveau cap avec la création de la commune nouvelle. Ensemble, ils affirment leur volonté d’anticiper les évolutions à venir, de se mobiliser pour accroître leur capacité d’action et assurer dans la durée les missions qui leur ont été confiées.

« La révolution des communes nouvelles », « Communes en fusion » titrait le « Courrier de l’Ouest » dans son supplément du 9 février 2016 consacré au 25 communes nouvelles du Maine-et-Loire, dont Longuenée-en-Anjou, créées au 1er janvier 2016. Il est vrai que la loi du 7 août 2015 portant une nouvelle organisation territoriale de la République, dite « loi NOTRe » a sans conteste accéléré un mouvement de mise en commun des forces entamé ici déjà depuis plusieurs décennies.

Longuenée en images

Randonnées, ski nautique, pêche, plaisance, théâtre, patrimoine… retrouvez toutes les richesses de notre commune à travers une sélection de photos.

Partager cette page sur :